Comme tous les ans, le camion bleu vient d’effectuer son passage à l’ATelier Solidaire de Lille (voir l’article). Au programme : check-up pour vérifier que tout va bien et changement de la courroie de distribution qui a plus de 5 ans.

Mais au fait, qu’est ce que l’ATelier Solidaire  ? Petite présentation :

Nous ne sommes pas un garage, mais un atelier de réparation associatif… (charte de l’ATelier Solidaire, remise à tous les adhérents lors de l’inscription)

L’atelier associatif est un lieu de formation et d’échanges de savoirs, un lieu participatif sans clients ni marchands, dont le but est de s’entraider en mettant en commun des moyens matériels et humains (un lieu adapté, des outils, de la documentation et des compétences) pour s’initier à la mécanique et se prendre en charge selon les principes de l’autogestion et dans le but que chacun parvienne à son autonomie.

Dans nos locaux, il n’y a pas de clients : il n’y a que des adhérents. Cela fonctionne sur le principe de la solidarité, notamment grâce à une cotisation établie selon les ressources des adhérents. C’est à dire qu’en plus de la main-d’œuvre, il faudra vous acquitter d’une somme annuelle (de l’ordre de 10 à 20€ par mois par prélèvement automatique) calculée en fonction du quotient familial (voir les barèmes). Cet argent sert à faire fonctionner la structure, selon les réalités budgétaires qui sont les siennes (paiement du loyer, achat du matériel, frais de fonctionnement).

Être adhérent, cela signifie qu’il faut adhérer à la présente charte, en accepter les valeurs morales et humaines, bref, s’investir à la fois financièrement, physiquement et humainement dans le projet proposé. Il s’agit d’une démarche volontaire de la part des adhérents, qui s’inscrit dans une autre approche du service et des rapports sociaux, dépassant le cadre de la seule mécanique auto. C’est pour cette raison que nous n’acceptons pas au sein de cette structure les propos et les comportements racistes, sexistes ou homophobes, qui sont contraires à nos principes.

Le principe de l’atelier est que celui qui détient un savoir ne l’utilise pas contre quelqu’un ou pour lui tout seul, mais puisse au contraire le partager. Apprendre, c’est aussi comprendre et démystifier la mécanique. L’objectif premier est de rendre chaque adhérent le plus autonome possible face à son véhicule en lui apprenant à l’entretenir afin d’éviter les urgences et les pannes. En apprenant comment fonctionne une automobile, sans devenir un spécialiste, on en devient beaucoup moins dépendant. Cela permet de privilégier l’être humain par rapport à son véhicule… Il s’agit autant d’apprendre aux autres que d’apprendre des autres.

L’ATelier Solidaire, comme son nom l’indique, fait le choix de la solidarité. Sa vocation n’est ni humanitaire ni à proprement parler sociale. Aussi n’est-il pas spécifiquement réservé aux allocataires du RSA ou des personnes en situation précaire qui n’ont pas les moyens de se rendre dans un garage ordinaire. Il s’adresse à des personnes qui font la démarche de s’organiser collectivement. Nous ne sommes pas une antenne sociale qui précarise un peu plus les pauvres en les assistant, ni un garage discount qui alimente le monde tel qu’il est en permettant aux plus démunis de se faire exploiter en réparant leur véhicule à bas prix. Tous ceux et toutes celles qui ne souscrivent pas à ces idées ont la liberté d’aller faire réparer leur véhicule ailleurs.

L’ATelier Solidaire désire promouvoir et soutenir d’autres initiatives, à travers l’organisation de manifestations culturelles au sein de ses locaux (concerts acoustiques, représentations théâtrales, projections, lectures, goûters) pour récolter à l’occasion des fonds (pouvant servir à soutenir, aider d’autres projets, associations, structures ayant les mêmes valeurs que les nôtres) s’amuser et tisser des liens entre les adhérents.

Les objectifs à terme de l’ATelier Solidaire sont de pérenniser la structure et les emplois, d’acquérir davantage d’outillages, d’offrir une meilleure gestion, de permettre une baisse des taux horaire de la main-d’œuvre et des pièces, et de voir disparaître les rapports marchands entre les adhérents, c’est à dire d’encourager l’appropriation du lieu par toutes et tous, dans les limites fixées par cette charte.

ATS, l’ATelier Solidaire : http://as-ats.fr/

2 thoughts on “L’ATelier Solidaire de Lille”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *