Depuis que nous sommes sur la route, le camion décoré se remarque. Si beaucoup de personnes sont indifférentes, il y a aussi de nombreuses réactions positives, amusées. Les conducteurs et passagers des autres voitures nous tendent des pouces enthousiastes. Les gendarmes et policiers ne sont pas en reste. A moins que les contrôleurs routiers soient trop occupés avec les voitures qu’ils ont déjà arrêtées, nous devons souvent nous mettre sur le bas côté pour répondre à leurs questions.

Vos papiers s’ils vous plait.”

Le temps que nous sortions les précieux documents, les discussions s’engagent. “Vous allez où ?”, “D’où venez-vous ?”. Nous mettons parfois du temps à répondre, car nos destinations ne sont pas toujours clairement définies. “Nous vivons sur la route.”

Lorsque le potager occupait la troisième place à l’avant, les policiers imaginaient qu’il s’agissait de cannabis.

Qu’est ce que c’est que cela?
– des salades en fleurs, on récupère les graines, ce sont des variétés anciennes de chez Kokopelli
.”

L’agent a un regard interrogateur. On lui montre les graines qui sortent de la fleur séchée et on lui met dans la main, qu’il referme et met dans sa poche.
Il nous laisse repartir, en oubliant de contrôler notre permis de conduire.

Anecdote amusante, Benoit avait égaré son permis pendant plus d’un an, mais les gendarmes ont quasi-systématiquement oublié de le redemander quand nous leur présentions uniquement les papiers du véhicule.

Tous gyrophares allumés, coup de sirène, les flics sont juste derrière nous et nous demandent de nous arrêter sur le bas côté.
“Mince, j’ai grillé une priorité ?”

Trois hommes baraqués prennent leur temps pour sortir de leur voiture et s’approchent avec un regard sombre et sérieux, tels des maîtres de la route.

Nous attendons la fin des instructions. “Éteignez le moteur. Mettez votre frein à main. Vos papiers s’ils vous plait.” Nous sortons du camion pour aller chercher les papiers à l’arrière, en faisant un grand sourire pour détendre l’atmosphère.

Qu’est ce qu’il y a dans la cabane ?” Petite démonstration du cinéma nomade. On parle des épisodes, des projections. Celui qui semble le chef, courbé sur le potager, les yeux plissés, scrute attentivement le baromètre personnel où les indications météorologiques ont été remplacées par l’humeur du moment : heureux, enthousiaste, routine, tristesse. Il lit les petits messages, la description du projet.

Il nous laisse repartir après avoir vérifié que notre permis contient bien les 12 points que nous lui avions promis et nous avoir averti :

“La prochaine fois je vous verbalise si vous n’avez pas le père noël qui grimpe sur le potager”.

 

Il y a des moments sur la route où l’on aimerait bien filmer ce qui nous arrive 🙂

 

_________

Retrouvez aussi nos autres articles sur la vie en camion aménagé
– Le coût de la vie en fourgon aménagé : retour sur quatre années de route (lire l’article)
– 4ème hiver en van aménagé et on s’en sort plutôt bien (lire l’article)
– Les réactions des forces de l’ordre face au camion bleu, sa cabane et son potager (lire l’article)
– Pour ceux qui veulent, un jour, vivre en camion, van ou fourgon aménagé (lire l’article)
Et d’autres article encore dans la rubrique “la vie en camion” !

3 thoughts on “Les réactions des forces de l’ordre face au camion bleu, sa cabane et son potager…”

  1. Juste une petite coquille dans le texte (ne le prenez pas mal )
    “les discutions s’engagent” –> les discussions s’engagent
    J’ai croisé votre camion ce week-end (09/06/2018) au lac de Saint-Pardoux (87) , les cèpes et girolles étaient à quelques mètres …
    A mon retour , vous étiez partis … , j’espère avoir l’occasion de vous rencontrer de nouveau !
    Bravo pour votre philosophie de vie , site Internet , projets , initiatives , je vais suivre la série .

    1. On ne le prend pas mal, bien au contraire, toutes les corrections sont bonnes à prendre
      On passe souvent en Haute-Vienne, même si c’est souvent plus dans le sud (vers Saint Yrieix).

      Au plaisir de se recroiser et merci pour ton message !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *