Une série documentaire sur des personnes inspirantes : Step Aside Project

Step Aside Project est un projet très similaire à SideWays. Et la réalisation est magnifique !

Nous sommes tombés amoureux de ses personnages, de sa manière de les présenter, de ses images.

Baptiste Henry est réalisateur. Il est parti “sillonner la France pour aller gratter aux portes d’un autre monde.”. Il a décidé de le faire avec les moyens du bord pour sortir des sentiers battus et garder la cohérence du projet. Les épisodes sont librement accessibles sur Vimeo.

Voici longtemps que nous étions en contact mais nous nous sommes enfin rencontrés l’été dernier. Il est évident que nous souhaitons créer des synergies entre nos projets, nos envies et nos possibles.

Il y a beaucoup à découvrir sur sa page Facebook. De la matière pour rêver.

Nous pouvons commencer par le récit de son “voyage initiatique” à la rencontre de mode de vie différents. Pendant ce voyage, il a diffusé de magnifique galeries photos de lieux par lesquels il est passé comme la ferme du Sourrou ou Terre Paille & Compagnie.
Toutes les galeries photos : http://stepasideproject.net/photos

Mais surtout, ce sont ses épisodes qui nous enthousiasment. On rencontre par exemple Yves Gillen, installé en recherche d’autonomie depuis 40 ans, il a créé un jardin magique au cœur duquel sa roulotte semble sortir d’un conte de fée.

Dans le dernier épisode, nous découvrons un lieu de vie aux multiples facettes : jardin partagé, auto-construction, poulailler, fournil, coopérative alimentaire, école Montessori… Une démonstration par le concret que les rêves de quelques uns sont peut-être en marge d’un système consumériste, mais peuvent être complètement inclus dans la société dans laquelle nous vivons !

Pour suivre la suite : https://www.facebook.com/pg/stepasideproject/p

3 commentaires

  1. alfred a dit :

    Avant de faire de la pub pour ce film lisez ceci :
    http://yurtao.canalblog.com/archives/2018/11/19/36878422.html

    1. SideWays, la websérie itinérante a dit :

      Bonjour Alfred,
      Nous connaissons Baptiste Henry pour l’avoir rencontré plusieurs fois alors qu’il réalisait le tournage de ce film, mais nous ne l’avons pas recroisé depuis, nous n’avons donc pas sa version de l’histoire. Je ne connais pas Sylvie. Je ne souhaite pas prendre part à ce conflit qui oppose deux personnes.

      Ce film ne verra pas le jour, ce que je trouve dommage car il semblait magnifique. Baptiste s’est beaucoup donné pour le réaliser, il a passé plus d’une année de travail pour zéro résultat. Il pourrait y avoir beaucoup à dire je pense. Ce qui m’attriste le plus, c’est qu’un tournage, qui plus est dans un cadre comme celui-là, est normalement la création de liens forts et puissants. D’une amitié sincère. Que cela se termine ainsi ne peut être qu’un conflit aux tords partagés.

      Il ne sert à rien de jeter l’opprobe sur quelqu’un, surtout plus d’un an après cette histoire, alors que le film ne sera pas diffusé. L’histoire est terminée. A ceux qui y ont pris part d’en tirer les conséquences et d’aller de l’avant vers la construction d’un monde plus harmonieux, car nous souhaitons tous la même chose.

      Solidairement,

      Hélène

      PS : j’ai quand même supprimé la référence au film dans l’article car cela ne sert à rien de partager un film qui n’existe finalement pas. J’ai découvert en même temps que le site Step Aside Project avait disparu de la toile, j’ai donc ajouté les vidéos directement dans l’article.

      1. Step Aside Project a dit :

        Coucou Hélène,
        Je passais par là pour prendre des nouvelles de vos aventures et je tombe là dessus donc j’en profite pour mettre un petit mot. Concernant le conflit entre Sylvie et moi, chacun avait la possibilité de lire ma version des faits sur mon site, qui en effet n’est plus en ligne. Prendre du recul, ça fait du bien quand on a pas l’habitude de se faire salir et injurier gratuitement. Tout comme beaucoup de gens qui parlent sans savoir (et ne veulent de toute façon pas savoir autre chose que ce qu’ils pensent être la vérité) j’ai été extrêmement surpris (et c’est peu dire) par le “pamphlet” qui m’a été réservé. Cette histoire m’a fait prendre conscience que lorsque l’ego est dans la démesure, les mots finissent par perdre tout ancrage au réel.
        Mais au delà de la polémique, le film existe. Il a été finalisé, générique compris, bien avant le “renversement de situation”. Il a d’ailleurs été diffusé dans 2 festivals dont un en présence de Sylvie. Aujourd’hui le film existe encore. Il est sous licence Creative Commons mais je n’ai malheureusement plus aucune envie de le défendre. Quoiqu’il en soit, le film reste très inspirant pour de nombreuses personnes qui m’ont envoyé leur retour.

        Pour finir, sachez que de nouvelles rencontres et de belles choses me sont arrivées depuis donc je ne suis vraiment pas à plaindre.
        Bonne continuation à vous deux. Je vous souhaite de garder le cap quoiqu’il arrive, je suis certain que nos chemins se recroiseront bientôt.
        Amicalement,
        Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *