YouTube, un mastodonte d’internet.
L’infrastructure demandée par une entreprise qui centralise des milliards d’heures de vidéos rend impossible l’arrivée d’un concurrent alternatif qui ne vendrait pas les données personnelles, ne proposerait pas de pub, etc.
Bref, un concurrent dont le modèle économique ne serait pas basé sur une économie capitaliste.
 
Sauf si…
Au lieu de centraliser les données et les vidéos, on utilise un fonctionnement de peer-to-peer où différents serveurs sont reliés entre eux. Sauf si on repense l’architecture technique pour limiter l’utilisation de la bande passante. Sauf si, on se met ensemble pour créer une alternative !
 
La campagne Dégooglisons Internet, qui a duré 3 ans, a permis de créer 32 services libres permettant de ne plus être enfermé dans la logique des Géants d”Internet pour tout les services courants.
Une nouvelle campagne de 3 ans vient de débuter, nommée Contributopia. Sa première mission : créer PeerTube, l’alternative libre de YouTube.
Un sacré défi, presque même une révolution dans le monde d’internet !
 
Les médias libres dont nous faisons partie sommes particulièrement intéressés par la possibilité d’héberger les vidéos ailleurs que sur YouTube (ou équivalent type Dailymotion, Vimeo, Facebook, etc.). Sortir encore un peu plus du système qui nous enferme et nous oblige à contribuer à un système que nous ne cautionnons pas.
 
Une bonne raison de participer à l’éclosion de PeerTube.
 
Encourageons les économies alternatives et travaillons pour le bien commun !
 

One thought on “PeerTube, ou comment briser l’hégémonie de YouTube”

  1. Bonne idée !
    Mais je dois avouer que même étant sur Qwant, je repasse sur gougueule pour faire des recherches pour mon boulot, sinon je ne trouve pas ce que je veux… ou disons que je trouve moins de choix, c’est triste à dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *