La Coopérative Intégrale Catalane

 

Les coopératives intégrales ont quelque chose de fascinant. L’idée est de se réapproprier collectivement, ici et maintenant, les principaux services nécessaires à la vie courante, de manière autogérée : éducation, santé, logement, transport, monnaie, etc. L’expérimentation existe depuis 10 ans en Catalogne et regroupe aujourd’hui plus de 2000 membres. Son émergence a été facilité par l’histoire d’un braqueur des temps modernes, Enric Duran. Pendant plus d’un an et demi, il a emprunté de l’argent à des dizaines de banques. Emprunts qu’il rembourse grâce à de nouveaux prêts, jusqu’à ce jour de septembre 2008 où il se volatilise dans la nature. Les 500 000€ soustrait aux banques permettent de financer de nombreux projets solidaires, dont la Coopérative Intégrale Catalane.

Après avoir publié un premier livre sur son “Tour de France des alternatives” en stop en 2013 [1], Emmanuel Daniel a passé de plusieurs mois à rencontrer les membres de la coopérative intégrale catalane afin de mieux comprendre son histoire, ses évolutions, des réussites et ses limites. Il retranscrit toutes ces informations dans son second livre, que nous avons trouvé passionnant et agréable à lire : “Rébellion et désobéissance, la coopérative Intégrale Catalane” aux éditions Henry Dougier.

Nous avons croisé de nombreuses fois Emmanuel Daniel sur notre route. Depuis l’année dernière, en plus de ses enquêtes personnelles et pour le site d’info Reporterre, il construit un beau lieu alternatif à Saint Brieuc, à proximité du cimetière Saint Michel. Un journaliste à lire et à soutenir…

Pour en savoir plus sur les coopératives intégrales :

Pour en savoir plus sur Emmanuel Daniel : la revue Ballast lui a consacré un long article. Vous pouvez suivre ses travaux sur sa page Facebook.

 

[1] Les articles réalisés pendant le tour de France sont accessibles sur le site internet du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *