Amour. L’amour émane de ces choses auxquelles on accorde une attention particulière. Une construction, une création. Nous sommes toujours touchés par ces “petits rien” que l’on trouve sur la route, ces espaces remplis d’amour qui sont partagés avec ceux qui passent.

Il s’agit souvent de choses considérées comme “inutiles” par notre société productiviste. Inutiles car cela ne crée pas d’objets matériels concrets supplémentaires pour notre société de gaspillage et de surconsommation. Cet “inutile” tellement indispensable pour ajouter une dose de beau, de chaleur et d’amour dans notre vie quotidienne. Cet “inutile” qui nous manque tant au jour le jour.
L’attention à ce qui nous entoure, l’attention aux êtres vivants et aux êtres humains.

Alors quand on passe devant une bordure de route de plusieurs centaines de mètres qui émane l’amour, nous sommes touchés. Un arrêt imprévu pour remercier les créateurs, un couple bienveillant à la retraite, heureux que l’on prenne le temps de partager notre enthousiasme. Ce bord de route est leur plaisir, leur manière de partager ce qu’ils aiment. Ne pouvant se permettre d’acheter des plants, ils font des centaines, des miliers de boutures de cactus et de succulentes qui mettent en moyenne 4 à 5 ans pour avoir une taille correcte pour être appréciées, observées, considérées.

Des centaines de pots, dont les plus grands sont fabriqués à base de récupération de vielles tuiles, agencées avec des bouts de métal. De la créativité pour la mise en place, ajouter des pierres à ce mur étonnant et biscornu qui longe la route. Utiliser les anciennes souches d’arbres pour mettre en valeur leurs formes majestueuses.

Un instant d’émerveillement, une belle rencontre. De ces moments si précieux qui rendent la vie nomade si belle et profonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *