“J’demande pas la lune, juste quelques étoiles”, un film magnifique, réalisé avec plus de 650 bénévoles !

Cet été, nous avons eu la chance d’assister à la projection en plein air du film de Robert Coudray dans son musée.

Robert Coudray, souvenez-vous, c’est le protagoniste de notre épisode 6, qui a créé un univers magnifique de sculptures animées avec de l’architecture décalée.

image

Il y a deux ans, il a enfin vu sortir dans les salles obscures un film dont il a commencé à écrire l’histoire il y a plus de 30 ans. Ce n’est pourtant pas l’écriture qui a posé le plus de problèmes, mais le système de production audiovisuel classique qui a refusé de lui ouvrir la porte malgré les nombreux essais, demandes et réécritures. Robert a donc du se rendre à l’évidence : il fallait qu’il abandonne le film… ou qu’il le produise autrement.

Il en a discuté avec sa femme, et ensemble, ils ont décidé de le faire. Ils ont prévenu leurs amis. Ils avait 40 000€ (N.B.: le budget d’un long métrage de fiction français est d’au minimum un million d’euros.).

Ils ont commencé à chercher le matériel. Quelqu’un des environs avait des lumières, il a accepté de les prêter contre des travaux chez lui. Aussi il fallait construire une maison pour le film, une magnifique maison tordue et colorée telle que Robert sait les construire. Ils l’ont fait avec 152€, beaucoup de récup’ et de bricolage. Surtout ce film a été réalisé grâce à l’investissement de tout le pays de Lizio et de ses environs. Plus de 650 bénévoles se sont investit sur ce film ! Ils ont été présents à tous les niveaux, pour la régie, la nourriture, les techniciens, les acteurs, les figurants, etc.

image

En décembre 2013, le film est sorti en salle. La grande majorité des projections ont été réalisées grâce à l’investissement du public, qui a proposé aux cinémas de le diffuser.

Le plus étonnant dans tout cela, c’est que le film a fait plus de 40 000 entrées ! (N.B.: la moitié des films français sortis en salle la même année ont réalisé moins de 10 000 entrées.)
Aujourd’hui, les DVD sont en vente. Plus de 3000 exemplaires ont déjà été vendus, un second pressage a été réalisé pour continuer à le distribuer.

Alors comme l’argent arrive petit à petit, l’équipe a commencé à payer les bénévoles. Tout le monde avait noté ses horaires, et tout le monde est payé au SMIC quelque soit son poste. Le réalisateur sera quant à lui payé en dernier.

—–

L’histoire de ce film nous a beaucoup plu… et le film aussi. C’est un film techniquement perfectible, surtout dans les premières minutes où l’équipe découvrait le travail (le film a été tournée scène après scène dans l’ordre chronologique), mais rapidement, nous sommes happés par cette histoire magique.

En voici le synopsis :

« C’était le plus grand rêveur que je n’ai jamais connu. Mais, sa vie comme ça, il ne l’avait jamais rêvée… ». Fred est un ancien ingénieur dégringolé dans la galère des rues. En quête de sens, il va quitter ses compagnons de squat pour retrouver une maison héritée de son grand père en Bretagne. Son héritage n’est qu’un tas de ruine. Nouveau Robinson, Fred va reconstruire sa vie, retrouver une vie sociale, renouer des liens et créer un univers étonnant en partant de rien, ou presque. Pourtant le passé qu’il essaye de fuir le rattrape de manière inattendue… Fred a pourtant les clés du bonheur entre ses mains !

Et la bande annonce :

—–

Cet été, nous avons donc vu ce film, en plein air, dans le musée de Robert, sous un ciel étoilé, avec en arrière plan les tours à l’architecture décalée de son musée. C’était fabuleux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce film, vous pouvez consulter le site internet jedemandepaslalune.fr
C’est également le meilleur moyen d’acheter le DVD, ou de proposer une projection près de chez vous !

Et si vous voulez en savoir plus sur Robert Coudray, vous pouvez aussi aller (re-)découvrir l’épisode 6 de notre série.

1 commentaire pour ““J’demande pas la lune, juste quelques étoiles”, un film magnifique, réalisé avec plus de 650 bénévoles !”

  1. Retour de ping : Idées cadeaux de médias positifs et inspirants • SideWays, la websérie itinérante - Le Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *