[Episode 9] Retour

Nous partageons ici les textes de Gilles, de la Bergerie des Malassis, initialement publiés sur la page Facebook de La bergerie des Malassis.


C’est la nuit et le jour
Au même moment
Sans aurore ni crépuscule
Le réveil
S’annonce difficile

Ceux qui avancent masqués
Qui nous opposent
Des hommes casqués
Ceux qui veulent
Nous faire porter
Le chapeau
Ceux qui ne veulent rien
Etre
Et tout avoir
Ceux là
N’ont rien à nous offrir
Ceux là
N’ont rien de fraternelle
Ceux là toujours
Ne nous témoignent
Que du mépris
Même en temps d’épidémie

Savent-ils
Que nous pensons
Que nous aimons
Que nous vivons
Et que nous aimons
Certainement plus la vie
Parce que malgré
Notre labeur et nos peines,
Nos cœurs
Ont encore le temps et l’espace
De frémir
Et d’entretenir des mystères.

La Bergerie
A changé
Elle aussi
Comme nous tous

Les questions se bousculent
Nous devons nous unir
Nous cherchons à nous unir
Avec toute la fragilité
Dont nous sommes capables
Nous cherchons à nous réveillés
Ankylosés par l’écart
Entre la nuit et le jour
Nous voulons
Trouver des solutions
Nous tatonnions
Nous savons assurément à présent
Ce qui a de la valeur

Il faudrait croire,
Comme le dit la voix,
Que la vie va reprendre
Son cours
Qu’il faudra faire toujours plus d’efforts
Et de sacrifices
Pour que les idoles
Soit satisfaites
Et nous récompensent
De leur marchandises
Tant qu’il y en aura.

Le récit qu’on nous sert
Est bidon
Et les bidons
Finissent toujours par se percer

Nous souffrons cruellement d’un manque de liberté

Comme nous le sentons
Quand on s’attaque trop
A notre liberté
Elle est une partie
De notre être
Comme de tous les êtres vivants.

Vous sentez ?
Qu’on touche
A notre liberté ?

Les vieux bergers dans les Pyrénées
Me disaient toujours
« Les chèvres, ça aime la liberté » !
Nombre de chevriers
Vivaient comme des marginaux
La maison accrochée à la pente,
Épris passionnément de leurs chèvres
Comme d’autres
De leurs brebis ou de leur vaches.
Ils aimaient la liberté par dessus tout
Et vivaient
Chichement.

Les réveils en Montagne
Ou sur un plateau Malassis
Sont souvent magnifiques.


Retrouvez d’autres textes de Gilles sur le blog de l’association Sors de Terre et sur la page Facebook de la Bergerie des Malassis.

Regardez aussi l’épisode de la websérie documentaire SideWays sur la bergerie des Malassis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *