Nous partageons ici les textes de Gilles, de la Bergerie des Malassis, initialement publiés sur la page Facebook de La bergerie des Malassis.


Les petits mots de la Bergerie des Malassis – (Ça câline ça fait mal)

Malassis
A s’asseoir
Sur toutes les épines
A couper les ailes
Des hérissons
A se brûler les poils
Des oreilles
Malassis
Le quartier
Tout tordu
Le bitume et la terre
Eventrés
Les arbres en deuil
Les habitants parcourant
Les veines
Nouvelles et vieilles
Des Malassis
Des souvenirs
Plein les sacs
En rentrant des courses.

Malassis
Plein de tendresse
De biquette
Plein d’artisans
De vieux bergers ignorés
De mamies comme des fées
Ou de gentilles sorcières
A la graine facile
A la lumière
Des deux côtés du nez
Plein d’enfants
Qui ont le monde
Pour visage
Qui mettent de la musique
Dans les rues

On ne sait plus
Si nous sommes toujours aux Malassis
Tout a tellement changé
Tout le monde cherche le refuge
Qu’il était plus aisé de trouver
Les humains, les animaux, les oiseaux, les insectes, les plantes,
Se demandent au même moment
Comment continuer à vivre
Et le chant des coqs
Nous ramène à la vie
Un peu penchée
Comme le plateau malassis.

Il y a tant de choses à dire, à écrire, et nous avons si peu de temps … Les petits mots de la Bergerie diront un peu, souvent, c’est déjà beaucoup.


Retrouvez d’autres textes de Gilles sur le blog de l’association Sors de Terre.

Regardez aussi l’épisode de la websérie documentaire SideWays sur la bergerie des Malassis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *