Cet article est un complément à l’épisode 10 « Un vaste chantier qui change la vie ».
Pour découvrir l’article multimédia complet : www.side-ways.net/episode10

Nous sommes retournés à Champs Romain, à la rencontre des membres du collectif de vie qui est né du chantier de construction de maison type Earthship de l’association Habite ta terre.

L’été 2016, moment du tournage de l’épisode, a été un moment beau et intense. Par la suite, différentes données ont modifié le contexte. Après la mise en hivernage du chantier en novembre, ce dernier n’a pas redémarré au printemps 2017 pour des raisons techniques et financières. La construction d’un autre Earthship à quelques dizaines de kilomètres de là par l’équipe de Mickael Reynolds, le fondateur de ce type de maison, a mobilisé une partie des membres du collectif pendant l’été. Au final, pendant ces longs mois sans travail en commun sur le chantier participatif, de nombreuses personnes se sont lancées dans d’autres projets, professionnels ou personnels. La symbiose qui existait entre les habitants n’était plus là, le collectif s’est dissous progressivement.

Aujourd’hui, si quelques personnes sont parties, beaucoup sont restées dans les environs. Une partie des anciens membres du collectif vit en colocation dans les deux maisons louées sur la place du village de Champs Romain, d’autres sont en habitats légers ou encore habitent dans des appartements ou des espaces collectifs aux alentours.

Les projets sont variés, liés aux personnalités de chacun : Mathieu poursuit un travail de soutien à la construction de maisons type Earthship, Janis et Florian construisent des Tiny House (petites maisons sur roues), Mélanie a créé son activité artisanale de fabrication de poupées et de massages, Juliette et son compagnon aménagent un camion pour partir en voyage à travers le monde, Laure s’installe en tant qu’agricultrice, etc.

En lien avec le réseau local existant, un groupe a loué un bâtiment et créé un espace de travail partagé, Les Ateliers Synaptiques, où l’on retrouve différentes activités : construction bois, atelier métal, atelier mécanique, salle de musique et café associatif.

De son côté, la maison type Earthship est toujours en cours de construction. Des chantiers participatifs se poursuivent pendant l’été encadrés par Pascal et Florian, avec un nombre de participants réduit.

Chacun peut, à partir de cette histoire, tirer ses propres conclusions. Il est certain que les membres du collectif eux-mêmes en tirent des enseignements différents. De notre côté, nous aimons beaucoup la métaphore de la fleur.

Chaque initiative est comme une fleur : elle a germé dans la tête d’une personne ou d’un groupe, fait des racines plus ou moins profonde, a grandi puis éclot. Certaines fleurs sont magnifiques. Des abeilles viennent les butiner puis repartent. Elles donnent des graines qui permettront à d’autres fleurs de naître, puis la fleur fane. Elle disparait. C’est un cycle naturel.

Celui des projets, individuels ou collectifs, est identique. Peu importe que le projet disparaisse : il a permis à des gens de découvrir autre choses et de partir sur des routes différentes de celles qu’ils avaient au départ, et même si l’initiative n’existe plus, c’est sans doute grâce à elle que d’autres initiatives vont germer.

Pour plus d’infos :
Le site de l’association Habite ta terre, avec les informations sur les chantiers participatifs
La page Facebook des Ateliers Synaptiques

 

Découvrir les autres annexes de l’épisode 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *