La résolution idéale pour visualiser ce webmag est de 1600x900px. Des problèmes d'affichages peuvent survenir avec des résolutions trop petites ou trop grandes, sur les tablettes et mobiles.

Pour naviguer, utiliser les flèches et ︎ou bien la roulette de votre souris.
Construisons ensemble Un travail collaboratif d'auto-construction d'éolienne riche de sens

VIDEO - Episode #4



 
 



Mélanie et Aurélien, un jeune couple de Moselle, vivent dans une petite maison en bois. Pour des raisons pratiques et économiques, ils souhaitent devenir autonomes en électricité.

Après de nombreuses recherches, ils se rendent compte que c'est plus compliqué qu'ils ne le pensent et qu'il faut éviter les nombreuses arnaques dans ce secteur.

Ils décident alors de participer à un stage d'auto-construction d'éolienne avec l'association Tripalium.

« Fabriquer nous-même notre éolienne
permet de diminuer les coûts,
de savoir comment elle fonctionne,
de pouvoir la réparer si besoin,
et donc d'être d'autant plus autonome »

Aurélien

Tripalium



Tripalium est une association fondée en 2007. Elle propose régulièrement des stages d'auto-construction d'éolienne ouverts à tous.



Que l'on soit manuel ou non, tout le monde peut participer au stage et apprendre les différents métiers nécessaires à sa construction : travail du bois, du métal et de l'électricité.



Pendant un stage d'une semaine, une ou deux éoliennes sont fabriquées par le groupe. Elles sont alors tirées au sort parmi les participants qui souhaitent l'acheter. Le coût correspond alors au prix des matériaux bruts nécessaires à la construction.

Mélanie et Aurélien participent au stage qui a lieu à Henripont, un petit village belge situé à une trentaine de kilomètres de Bruxelles.

Dans un habitat groupé très vivant, Peter commence à organiser des stages d'auto-construction de toutes sortes pour participer à la transmission de savoirs-faire variés.

Après une brève présentation théorique, la dizaine de stagiaires aux profils et compétences très variés se met au travail avec une motivation perceptible.

Il y a trois ateliers et tout le monde s'organise comme il le souhaite. Cela facilite les collaborations entre les participants et développe les échanges de savoirs. Toutes les indications sont présentes dans le guide d'auto-construction d'éolienne fourni par Tripalium dès de lundi matin. Ainsi, Jay Hudnall, le formateur, n'est qu'une personne parmi tant d'autres qui possède des connaissances spécifiques.

Cette organisation collaborative correspond bien à l'esprit de Tripalium et de Ti'éole, l'entreprise d'éolienne dont Jay est également le maître d'oeuvre.

Lorsqu'il monte une éolienne chez un particulier, il demande à cette personne de participer au travail. Elle est ainsi plus autonome en cas de problème.



« Je trouve le plaisir de la vie
dans le partage avec les autres. [...]
Je ne travaille pas pour quelqu'un,
je travaille avec quelqu'un ».



Plusieurs participants ont effectué d'autres stages d'auto-construction avant de venir à Henripont : poêle de masse, chauffe-eau solaire, etc.

Les possibilités de fabriquer par soi-même des systèmes énergétiques performants sont de plus en plus nombreux. L'éolienne n'est qu'un exemple parmi d'autres.

« L'auto-construction permet de reprendre la main sur le matériel que l'on possède, l'adapter à son usage particulier, être plus autonome et plus conscient de ce que l'on utilise. »

La construction d'éoliennes demande des compétences nombreuses qui permettent, une fois acquises, de fabriquer par soi-même des produits variés : meubles en bois, objets en fer et autres.

C'est justement la raison qui a poussé Axel, ancien régisseur pour le cinéma, à participer au stage. Il s'est mis à l'auto-construction de manière un peu forcée il y a quelques années.


« J'avais des problèmes de canalisations dans la maison que je venais d'acheter. La solution la plus économique a été de construire des toilettes sèches. Puis avec les résidus, j'ai fait du compost. Et avec le compost, j'ai fait un potager. Et petit à petit comme cela j'ai changé de vie. »

Axel a quitté son travail pour se consacrer à sa famille. Il s'occupe ainsi de sa maison et l'améliore au fur et à mesure. Il a récemment auto-construit un poêle de masse.


« La vie est beaucoup plus agréable. Être régisseur c'est particulièrement stressant, il faut être disponible 24h/24h. Je prend le temps de profiter de mes enfants, de ma maison, de la nature. Je vis. »
« Quand on travaille, on achète des services, des objets.
Quand on ne "travaille" pas, on les crée. »

Axel

Hugh Piggott

Hugh Piggott est l'homme qui a créé les plans de l'éolienne auto-construite que l'on rencontre le plus fréquemment en France. Ses motivations étaient, elles aussi, très pragmatiques.

Ayant décidé de partir vivre sur la presqu'île de Scoraig en Écosse à l'âge de 22 ans, éloignée de tout système électrique, il en a eu assez de s'éclairer à la bougie.

Il a créé une première éolienne, qui ne fonctionnait pas... puis une seconde. Au bout de la septième tentative, il est enfin parvenu à ses fins.

Ses voisins lui ont alors demandé de leurs en construire. Et de fils en aiguille, il est aujourd'hui invité un peu partout pour prodiguer des conseils lors de stages d'auto-construction.

Jay a rencontré Hugh Piggott en 2004, lors d'un stage d'auto-construction. Depuis, tous les ans, il l'invite à nouveau.

L’association Tripalium a traduit en français le guide d'auto-construction d'éolienne nommée "Piggott" et ajoute régulièrement des améliorations issues de leurs expériences. Ce guide est une véritable encyclopédie pratique de l'auto-construction d'éolienne. Toutes les informations s'y trouvent, expliquées pas à pas.

Il est d'ailleurs possible, pour les plus bricoleurs, de construire son éolienne par soi-même, sans effectuer un stage. Par exemple, le groupe "construction" du Transfo, un squat de Bagnolet a fabriqué une éolienne avant de la monter avec l'aide de Tripalium sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

« L'objectif des stages est le partage des connaissances »
    (Jay)

Tout comme le fait Tripalium, Henri compte diffuser ces connaissances auprès du plus grand nombre.

Camerounais, effectuant une thèse de doctorat en agronomie à Bruxelles, Henri a décidé de profiter de toutes les formations parallèles qu'il peut trouver en Europe pour les partager dans sa région.

Passionné d'énergies renouvelables, il a déjà construit un chauffe-eau solaire domestique, et effectuera prochainement des stages en biogaz, et en énergie solaire.

L'objectif à terme est d'adapter ces technologies aux spécificités locales, et de diffuser les connaissances qu'il a acquis avec tout le monde, notamment avec les couches de populations les plus pauvres. En terme d'éolienne, il pense notamment à adapter le principe pour le faire fonctionner sur de petites chutes d'eau.

Ainsi différentes personnes ayant suivi un ou plusieurs stages avec l'association Tripalium ont eux-même commencé à organiser des formations. C'est le cas des membres de l'association BlueEnergy à Paris, par exemple.

Pour Tripalium, il ne s'agit nullement de concurrence, bien au contraire, car tous contribuent à atteindre le même objectif :

partager les savoirs
pour permettre à chacun
de se réapproprier son énergie

Pour en savoir plus

Tripalium et Ti'éole

L’association Tripalium a pour but de diffuser les moyens et les savoirs-faire techniques nécessaires à l’auto-construction d’éoliennes individuelles.

Ti'éole organise des stages d'auto-construction d'éolienne dans son atelier à Valence (Drôme) ou chez des particuliers disposant d'un atelier pour accueillir le stage.

Ti'éole met a disposition son atelier où tout le monde peut venir construire son éolienne, réparer sa voiture ou monter les projets qu'il souhaite. Tout le matériel nécessaire est présent, le confort en plus si besoin : un dortoir pour rester plusieurs jours, une douche et une cuisine. Un espace ouvert qui n'attend que de nouveaux projets pour se développer.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter leurs sites internet : Tripalium et Ti'éole

Auto-construire son éolienne

Toutes les informations concernant Hugh Piggott se trouvent sur son site internet (en anglais)

Le guide d'information de Ti'éole pour tout savoir sur le petit éolien : mon terrain est-il propice, choix de la machine, coûts, démarches, installation, etc.

Le manuel de Tripalium : un guide permettant de construire son éolienne soi-même avec toutes les informations expliquées pas à pas.

L'auto-construction en général

Une association d'information sur le chauffage solaire et le chauffe-eau solaire : APPER SOLAIRE

L'association Bioénergie propose des plans d'auto-construction de four solaire, douche solaire, lave-linge à pédales et beaucoup d'autres sur leur page de "téléchargements gratuits". Ils organisent également des stages d'auto-construction.
www.bioenergies.free.fr

L'auto-construction de poêle de masse : le Rocket-Stove, le livre spécialisé sur Ecologie-pratique.org

Un guide d'explication sur les toilettes sèches : fiche technique

Ressources

Histoire de l'épisode

Benoit (@webreporters) et Hélène (@helenelegay) ont découvert l'existence de l'auto-construction d'éoliennes au Transfo à Bagnolet en septembre 2013. Ils ont alors décidé d'en réaliser un épisode SideWays.

Le tournage a eu lieu lors du stage organisé à Henripont (Belgique) par Peter du 28 octobre au 2 novembre 2013. Nous remercions chaleureusement tous les participants du stage sans qui cet épisode n'aurait pu être réalisé dans de si bonnes conditions ! Merci à Franck, Axel, Mélanie, Aurélien, Hans, Marie-Laure, César, José, Henri, Pascal, Peter, Jay et Alan.

Le montage de la vidéo et du magazine multimédia a été effectué entre fin novembre et fin décembre 2013 dans la station de montage mobile SideWays, c'est à dire dans notre camion bleu.

La photo de Hugh Piggott provient des archives de Tripalium.

Les musiques de la vidéo ont été produites par Looping (Beatzandup.fr).

Julie Salmon (@JulieSalmonMex) a traduit l'épisode (vidéo et magazine) en espagnol.

Financement

Le premier crowdfunding du projet, permettant de financer cet épisode, a réussit. Merci à tous les participants !

Sur les 605€ demandés, 757€ ont été récoltés (voir le crowdfunding). Le budget final de l'épisode s'élève à 1045€. Vous pouvez voir les comptes détaillés ici. Nous avons donc réactualisé le crowdfunding avec le total de nos dépenses pour cet épisode. Vous pouvez encore contribuer à son financement et nous permettre d'équilibrer nos comptes.

Vous avez aimé cet épisode ? Aidez-nous à poursuivre notre travail en participant au crowdfunding du prochain épisode !

Participer à l'épisode

La vidéo et le magazine existent actuellement en français et espagnol.

Pour participer à la diffusion de cet épisode, vous pouvez nous aider à les traduire dans une langue que vous connaissez (anglais, allemand, espagnol, italien, bengali, ourdou, etc.) et nous ferons la mise en page pour une diffusion plus large ! Les documents pour la traduction se trouvent ici.

Tous les retours sur cet épisode sont les bienvenus, n'hésitez pas à nous faire part de votre avis, de vos remarques et de vos critiques.

D'autres participations possibles sont présentées sur la page "Participez".

SUPPLEMENT

Le web-mag de l'habitat groupé

Nous avons longuement discuté avec des membres de l'habitat groupé où s'est tenu le stage de Tripalium.

La construction de ce projet fut en elle-même une aventure. Aujourd'hui, le chantier est presque terminé et la vie a pris sa place dans le lieu. Tous les membres ont de nombreux projets pour le faire vivre.

Découvrez l'histoire de cette construction et les futurs développements dans ce web-magazine.


Regarder le WebMag

Soutenez le prochain épisode !

Les autres épisodes de la série
EPISODE 1
Strictly Moneyless

Vivre sans argent ? Ils sont une dizaine en Occident à avoir décidé de vivre sans utiliser l’argent. elf Pavlik est l’un d’entre eux. Découvrez son quotidien et sa philosophie !


Découvrir l'épisode 1   
EPISODE 2
Toit à Moi

Se rassembler pour acheter des logements, le concept innovant de Toit à Moi. 80 personnes donnent 20€ par mois pour acheter un logement afin de loger un sans-abris...


Découvrir l'épisode 2   
EPISODE 3
Elektra Wagenrad

Elektra est une hackeuse allemande. En plus de son activité qui la rapproche des ondes électromagnétiques, elle possède une philosophie universelle qui pourrait changer le monde...


Découvrir l'épisode 3   
EPISODE 5
La Forêt comestible

La forêt comestible de Juan Anton a comme message : "l'indépendance, c'est la liberté !". Juan Anton, 78 ans, est en pleine forme...



Découvrir l'épisode 5   
Retour sur le site



Suivez SideWays sur Facebook & Twitter