Pour ceux qui veulent un jour vivre en camion aménagé…

Pour ceux qui veulent un jour vivre en camion aménagé…

Pour ceux qui veulent un jour vivre en camion aménagé…

…voici quelques détails pratiques tels que je les ai vécus lors du début de ma vie sur la route.

(cet article est en lien avec le précédant : 1 an et un peu plus dans un camion aménagé)

Notre camion avait été aménagé par un pro* et très bien pensé : au final, dans environ 7 m², il y a une cuisine, un lit qui se transforme en bureau, une douche, des toilettes, un chauffe-eau. Bref, tout le confort d’un appartement. Le plus impressionnant est qu’il est si bien pensé que, même à deux, on ne s’y sent pas à l’étroit.

Remplir “les missions” liées à la vie en camion a nécessité un petit temps d’adaptation : trouver de l’eau tous les 3 jours pour remplir le réservoir de 80 litres, aller chercher du gaz toutes les semaines dans les zones commerciales que j’ai toujours fuies et vider le bac à toilettes. J’avais l’impression de perdre une journée par semaine. Mais au final, comme dirait Elektra Wagenrad, “ce sont les contraintes de notre liberté”. Au fur et à mesure nous avons pris l’habitude, nous avons appris à connaître les “bons plans” et nous n’y pensons même plus.

Peu à peu, nous avons appris à connaître le camion, la manière dont il a été construit, ses points forts et ses points faibles, aussi bien au plan de la mécanique que de l’aménagement intérieur. L’Atelier Solidaire de Lille nous a donné les clés de son entretien spécifique. Nous n’avons jamais eu de réels soucis à ce niveau-là et nous travaillons à ce que cela n’arrive pas.

Côté intérieur, c’est un peu différent. Nous avons parfois cherché pendant des jours la réponse à de petits soucis techniques, car dans un aménagement unique, il n’y a pas grand-chose de standard, pas même la plomberie. Mais cela aurait au final pu être la même chose dans un appartement classique et, n’ayant pas la possibilité d’appeler un spécialiste pour réparer, nous avons dû trouver les solutions par nous-mêmes, ce qui nous est revenu moins cher, et surtout nous a permis d’en apprendre beaucoup plus sur le camion. Aujourd’hui, les petites réparations ne nous font plus peur : ce qui semblait complexe au départ devient un jeu !

Le point sensible dans un camion aménagé : c’est la place pour ranger les affaires. Nous n’étions déjà pas très matérialistes, ce qui nous a aidés. La décision de partir vivre en camion m’a permis de faire ce dont je parlais depuis bien longtemps : j’ai donné ou vendu quasiment tout ce que je possédais. Et au final, la place ne nous a jamais vraiment manqué. Petit à petit, notre matériel de projection / décoration a pris le pas sur nos affaires personnelles. Il ne reste plus que nos habits, quelques affaires de toilette et notre matériel de travail. Nous avons même trouvé la place pour un petit potager expérimental et itinérant, ça veut tout dire !

Ma vision des objets s’est transformée. Bien qu’ils fussent déjà peu présents dans mon esprit, je ne souhaite plus garder les livres que j’aimais ou les objets de collection : plutôt que de dormir dans un garage, autant que d’autres en profitent. Et si un jour je souhaite m’y replonger, je trouverai toujours un endroit où retrouver un exemplaire.

Si vous souhaitez franchir le pas, mais que vous avez des questions, n’hésitez pas à demander !

*Nous avons acheté notre camion d’occasion, déjà aménagé. Un “coup de pouce de la vie” nous a permis d’obtenir un camion aménagé en très bon état, avec 85 000 km au compteur pour 3700€.

(4 photos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *